Bien se protéger pendant les rapports sexuels

Pour avoir une vie sexuelle épanouie et sans risque, il est important de se protéger convenablement. À savoir que l’orientation sexuelle n’est pas source de maladie, ce sont les pratiques en réalités. Hétéros ou homosexuels sont donc tout aussi exposés les uns que les autres. Voici quelques bons réflexes à adopter pour éviter les IST. 

IST et base de prévention

Avant tout, il est important de savoir ce qu’est une IST comme le papillomavirus humain ou le SIDA. Littéralement Infection sexuellement transmissible, elles sont provoquées par différents types de virus et se transmettent par voie sexuelle.

Dans le cas de certaines maladies comme le SIDA ou encore l’hépatite, la transmission ne se fait pas uniquement par voie sexuelle, mais par contact des muqueuses du corps : sang, salive…

Comme elles sont transmissibles, il est donc important de bien se protéger pour éviter de les attraper. Le préservatif est le premier moyen préconisé pour cela, mais il est aussi indispensable de se faire dépister de temps à autre pour éviter tout souci. Les dépistages sont gratuits et anonymes donc tout à fait accessibles.

Les différentes protections

Pour des relations sexuelles réussies, avec votre sex friend ou votre moitié, le duo préservatif et lubrifiant est le gagnant. Le préservatif peut s’utiliser aujourd’hui par un homme ou par une femme, il évite le mélange des substances sécrétées par le corps lors du rapport.

Le lubrifiant quant à lui aide à réduire les risques de lésion pendant l’acte. Il est indispensable de choisir ce dernier à base d’eau. Ce combo est d’autant plus indispensable lors des pénétrations anales.

Attention, une pénétration avec les doigts peut être dangereuse, car ils peuvent être sales. Il est donc impératif de les laver et de faire usage de gants en latex pour se faire plaisir. Pour les relations orales, préservatifs et digues dentaires sont conseillés.

Petit conseil, ne jamais se brosser les dents avant ou après une fellation, toujours attendre un peu. En ce qui concerne relations anales, ne jamais enchaîner pénétration anale et vaginale. Dernier conseil, faites pipi après avoir eu un rapport sexuel, cela fera office de lavage pour éviter la remontée des microbes.

1 Commentaire

  1. RomaneH

    Evidemment qu’il faut se protéger! Imaginez si vous chopez un truc après un rapport sans capote, c’est l’enfer. Que ce soit un papillomavirus ou pire, une hépatite, sans même parler du Sida, c’est la catastrophe! En tout cas, nous sommes informés alors pourquoi prendre quelconque risque au moment de « faire » l’amour?!

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.